Les procédures légales pour lutter contre le harcèlement moral ne servent à rien. Solutions

//Les procédures légales pour lutter contre le harcèlement moral ne servent à rien. Solutions

Les procédures légales pour lutter contre le harcèlement moral ne servent à rien. Solutions

Les procédures légales pour lutter contre le harcèlement moral ne servent à rien. Solutions
Evaluer ce post

Le livre référence en matière de harcèlement moral au travail est celui de Heinz Leymann La Persécution au travail. Leymann y dévoile une grille qui permet de constater le harcèlement moral au travail. Lire : « Etes-vous harcelé ? La grille de Leymann »

Toutes les personnes qui sont harcelées devraient le lire pour comprendre et se sentir moins seules face à leur situation. Au delà ceux qui sont en souffrance, les conseillers en prévention, les inspecteurs du SPF emploi devraient aussi le lire.

1-. La persécution au travail Avant Propos

Je vous invite à simplement lire les premières lignes du livre dans son Avant Propos.

Ceux qui ont été harcelé un jour se reconnaissent immédiatement dans le bref descriptif de cette première page du livre. Pour un harcelé, reconnaître les faits de harcèlement et ce qui en découle parait évident.
Les conséquences du harcèlement sont :

  • l’isolement de la personne harcelée.
  • la responsabilité que l’on fait endosser au harcelé. (Lire : « Tu es harcelé ? Tu l’as bien cherché !!« )
  • les reproches fait au harcelé face aux démarches qu’ils tente pour sortir de sa situation.

2-. Le harcèlement moral, un phénomène connu et des conséquences connues

Si pour les victimes de harcèlement moral, il est aisé de reconnaître les faits de harcèlement, si la littérature décrit avec tant d’exactitude :

  • l’origine du harcèlement,
  • les situations du harcèlement et
  • SURTOUT les comportements des personnes ou organisations censées venir en aide aux personnes harcelées.

la question qui revient est pourquoi les professionnels du secteur ne reconnaissent presque jamais des situations de harcèlement ? (Lire :  « 10 raisons pour lesquelles les conseillers en prévention ne concluent jamais au harcèlement moral« ).

Vu le coût pour la société en général, vu les dommages occasionnés à l’intégrité des victimes de harcèlement, vu que le législateur a pris la peine de voter des textes pour protéger les victimes, une question revient : POURQUOI CELA NE FONCTIONNE PAS ?

3-. Textes à repenser et mise en application des textes à repenser

Vu l’ampleur grandissante du phénomène et vu les coûts induits par le harcèlement moral au travail, il est urgent que le législateur repense les textes et revoie la façon dont ils sont appliqués.

Nous pensons que ce qui permet au harcèlement moral de se poursuivre est :

  • le rôle du conseiller en prévention et son manque d’indépendance vis çà vis de l’employeur (aspects financiers)
  • le fait que le conseiller en prévention gère seul les dossiers
  • le fait qu’aucun juriste n’intervienne au niveau des SEPP
  • le fait que le choix d’un SEPP par un employeur constitue un marché financier avec les nombreuses implications qui en découlent.
  • le fait que dans les rapports du SEPP, la personne qui dépose plainte puisse être rendue responsable de sa situation.
  • le fait que les inspecteurs du SPF emploi finissent par bien connaître les conseillers en prévention.

4-. Suggestions

  • Que les employeurs doivent changer de SEPP  tous les X temps
  • Que les plaintes formelles soient gérées conjointement par un juriste et une psychologue au sein des SEPP
  • Qu’un rotation basée sur la localisation géographique existe au sein des SEPP afin qu’une personne ne couvre par une zone plus de X années.
  • Qu’en dehors des éléments repris dans la plaintes, des arguments contre le travailleurs ne puissent plus être mis en avant. Les personnes mises en cause n’ont pas à attaquer le travailleur en souffrance mais à se défendre de ce qui leur est reproché.

En avez vous d’autres ?

2018-03-18T13:29:25+00:00juin 21st, 2015|prévention|