Droit du travail : Qui peut vous aider en cas de harcèlement ?2018-06-04T18:13:58+00:00

Droit du travail : Qui peut vous aider en cas de harcèlement ?

Quand vous estimez être victime de harcèlement moral au travail, il est important de vous faire aider pour faire cesser les actes de harcèlement et/ou de violence psychologique et physique.

1-. Un avocat spécialisé en droit social

Un avocat spécialisé en matières sociales peut représenter un budget important pour se faire conseiller et se défendre. Il est prudent, vu le contexte actuel de souscrire une assurance protection juridique qui vous couvre dans le cadre de votre contrat de travail.
Par exemple Euromex a une garantie appelée revenu qui semble intéressante ou la DAS et sa police conflits.

Dans le choix de votre avocat, il est important de trouver un conseil qui soit spécialisé en droit du travail.

 2-. Le syndicat

Le syndicat peut aussi vous conseiller et vous venir en aide. Dans certains cas, il vous proposera aussi de vous faire aider par un avocat.
Faites toutefois attention, particulièrement dans la fonction publique, il se peut que vos harceleurs appartiennent au même syndicat que vous et dans ce cas, les démarches peuvent être plus compliquées.

3-. Le conseiller en prévention

Nous en avons déjà parlé, d’expérience le conseiller en prévention a, dans les faits, plutôt comme rôle d’être un amortisseur voire un pare feu entre un travailleur qui se sent victime et les personnes mises en cause.

Un des problèmes fondamentaux inhérent aux conseillers en prévention est leur manque de compétence au niveau juridique. Il s’agit de psychologue qui auront toujours une envie de faire parler les intervenants.

En fait, quand le travailleurs est d’accord pour entrer dans une procédure de conciliation, une formation de psychologue a tout son sens tandis que dans le cadre d’une plainte formelle, il faudrait un juriste.

Profitons de cet article pour rappeler que le travailleur qui entame des démarches auprès du Service Externe de Prévention et Protection peut en même temps demander une conciliation et déposer une plainte formelle, ce que les conseillers en prévention se garde en général de dire.