Rappelez-vous dans les cours de récréation quand un enfant y est harcelé (ce dont malheureusement beaucoup d’entre nous ont été témoins). Il y a toujours le harceleur principal qui est souvent le petit chef d’une meute et dans la meute se trouvent ceux qui suivent et harcèlent aussi. Pourquoi le font-ils ? Essayons de trouver des explications !

Tous les harceleurs ne sont pas des manipulateurs intelligents

Les harceleurs manipulateurs utilisent tous les moyens à leur disposition pour harceler leurs victimes. Cet article décrit la manipulation psychologique et le fonctionnement des manipulateurs.

Ce type de pervers est souvent doté d’une intelligence au-dessus de la moyenne. Malheureusement, il met cette intelligence au service du mal et de la souffrance qu’il veut occasionner aux autres. Leur intelligence leur permet aussi de manipuler des complices qui les aideront à harceler leurs victimes. Ces complices pourront même leur servir de bouclier ou de fusible.

Un idiot est défini comme une personne « Qui manque d’intelligence, de bon sens ». Nous appellerons donc les suiveurs harceleurs idiots,  vous comprendrez pourquoi dans l’analyse ci-dessous.

Comment les harceleurs manipulateurs trouvent-ils des complices ?

Les manipulateurs identifient facilement leurs cibles. Ils se basent sur le mal être ou le manque d’estime de soi du futur complice.

La pyramide de Maslow

pyramide-maslow-manipulateur-harcelement Les besoins identifiés par Maslow sont les suivants :

  • les besoins physiologiques
  • Le besoin de sécurité
  • Le sentiment d’appartenance
  • L’estime de soi
  • L’accomplissement

Le manipulateur va s’en donner à cœur joie dans les faiblesses de l’idiot.

La sécurité

Tout d’abord, l’image renvoyée par la personne harcelée fait peur. Personne n’a envie de se retrouver dans cette situation. Le faible, plutôt que de se lever contre l’injustice, va se ranger du côté du plus fort. Ce faisant, il espère se ranger dans le bon camp, en tout cas le camp de ceux qui ne sont pas pris pour cible.

Le sentiment d’appartenance

Appartenir à un groupe se fait à partir de mécanismes d’identification commun. Cela peut être le partage d’une même passion, être membre d’un même équipe, etc. Dans le cas qui nous occupe, il y a le groupe de harceleurs. Leur point commun est de partager le fait de commettre des actes répréhensibles contre des cibles désignées. Ces cibles sont souvent choisies sur des critères objectifs tels que l’origine, la religion, l’orientation sexuelle, .. dans ce cas le harcèlement se double de discrimination. Mais dans d’autres cas, les cibles peuvent être simplement choisies par le leader du harcèlement sur des critères qui lui sont propres comme de la rivalité ou de l’inimitié voire de la jalousie.

L’effet de groupe va jouer un rôle considérable car la pression sociale va faire perdre le jugement et la notion de bien et de mal à ces « suiveurs ». Même s’ils réprouvent les faits dont ils sont complices, ils les commettent malgré tout. Cela peut aller jusqu’à des actes de lynchages ou de viols collectifs.

C’est là que l’aspect lâcheté prend sont importance… jamais la personne n’osera aller à l’encontre du groupe ou du leader manipulateur.

Estime de soi

La faible personnalité des idiots suiveurs rend peut probable qu’il ait une estime d’eux bien développée. Cela en fait une belle opportunité pour le harceleur manipulateur. Il lui suffit de flatter son futur complice. Quelques paroles de réassurance lorsqu’il émet des doutes sont aussi les bienvenues. En échange de ces quelques paroles savamment distillées, le harceleur fera faire n’importe quoi à l’idiot utile (mais utile pour un mauvais dessin).

Le genre de parole que j’ai déjà entendue de la part d’un manipulateur à une femme fragile en manque d’assurance :

« Rencontrer [Prénom] a été la plus belle chose qui me soit arrivée dans la vie. » Cette phrase venant après d’innombrables petits compliments.

Le manipulateur a su transformer cette femme en quelqu’un qui a eu des comportements vraiment exécrables avec des personnes sur qui elle avait autorité.

Accomplissement

Les personnes qui se laissent manipuler en vue de devenir elles même des harceleurs ne peuvent pas se réaliser et rester en état fragile. Cela peut les rendre d’autant plus dangereuses car elles risquent d’aller toujours plus loin dans les excès pour satisfaire leur mentor.

Les caractéristiques du complice idéal pour le harcèlement

Les personnalités fragiles qui manquent de confiance en elles sont repérées par les manipulateurs. Celles qui sont craintives aussi font de bons candidats car leur crainte les amènera à préférer être dans le camp le moins risqué à leurs yeux.

Un autre profil est celui des personnes qui veulent tirer avantage de la situation. Elles savent qu’en devenant fidèle à la personne détentrice de l’autorité, elles en tireront des avantages tels que des jours de congé, des tâches plus agréables, moins de travail, etc.

Avantages pour le manipulateur narcissique

  1. Le narcissique va se voir aduler par les idiots qu’il a su fédéré autour de lui. Ce faisant, il va y trouver une satisfaction importante et son égo va s’en trouver satisfait.
  2. Il pourra aussi faire faire ses basses besognes par l’un ou l’autre idiot qui servira de fusible si cela se passe mal.
  3. Plus il y a de harceleurs et plus cela fait passer la victime pour la personne anormale.
  4. Enfin, les idiots seront ses yeux et ses oreilles dans l’organisation et viendront lui rapporter toute tentative que feraient les victimes de harcèlement pour se défendre.

Que se passe-t-il quant le manipulateur disparait ?

Sans son mentor, l’idiot est un peu comme un poulet sans tête. N’ayant pas les facultés ou le courage de se forger sa propre ligne de conduite, il va souvent poursuivre les faits de harcèlement à l’égard de la ou les victimes.

En effet, l’idiot s’est senti en sécurité et valorisé, peut-être pour une des premières fois de sa vie. A aucun moment, il ne s’est rendu compte qu’il a simplement été manipulé. Il va donc continuer les comportements de harceleur afin d’espérer en tirer de la reconnaissance. C’est donc très important que quand un manipulateur a créé un système et climat de harcèlement celui-ci subsiste même après le départ de son initiateur de part le fait des idiots qui ont connu quelques moments de bien-être dans ce système.

Il se peut aussi que l’idiot tienne rancune aux victimes si son « idole » a été écartée grâce aux actions entreprises par les victimes de harcèlement.

Conclusion

Le harcèlement moral au travail peut se transformer en phénomène social plutôt que n’être qu’un conflit entre un agresseur et un agressé. Pour la victime cela sera très pénible à vivre car elle sera soulagée du départ du harceleur manipulateur mais il ne faudra pas longtemps pour qu’elle constate que le harcèlement perdure à cause des harceleurs idiots.

Le harceleur idiot peut devenir encore plus dangereux que le manipulateur car là où le manipulateur est calculateur, l’idiot va réagir avec ses émotions et commettre des actes cruels.